La journée de la BPCO

Les coureurs de la Run For Them 2019, au départ du Parc de l'île d'Amour, à Grenoble

Le 20 novembre dernier se déroulait la journée de la BPCO (La bronchopneumopathie chronique obstructive ), visant à sensibiliser sur cette maladie très peu connue du public. La BPCO n’est pas rare, puisqu’elle concerne 3,5 millions de personnes et cause 16,000 décès chaque année en France. La mortalité élevée s’explique par l’absence de traitement pour définitivement guérir, et par des diagnostics encore mal maîtrisés et trop tardifs. La Fondation du Souffle (FDS) a donc lancé sa campagne de sensibilisation dans la France entière. L’objectif premier est d’informer, pour espérer un meilleur diagnostic des patients s’ils consultent lorsqu’ils observent les premiers symptômes. La FDS visait aussi cette année à insister sur le rôle des proches “La BPCO se soigne mieux à deux : l’indispensable soutien des aidants”.

 

La BPCO est une maladie respiratoire chronique qui se caractérise par l’inflammation des bronches. Elle se caractérise par un rétrécissement progressif et une obstruction permanente des voies aériennes et des poumons qui entraîne une gêne respiratoire constante. De plus, la maladie est associée à d’autres troubles qui affectent d’autres organes du corps.

 

La principale cause est le tabagisme, auquel serait attribué 80% des cas. Rappelons qu’il s’agit aussi bien du tabagisme actif que passif, et que la plupart des cas concernent des adultes de plus de 40 ans qui fumaient avant que les effets néfastes de la cigarette soient dénoncés.

Cependant, on recense de plus en plus de cas liés à la pollution de l’air, sujet d’actualité croissant, ainsi qu’aux expositions professionnelles (produits chimiques, poussières etc.). Une minorité de cas sont dus à des obstructions récurrentes durant l’enfance ou peuvent être d’ordre génétique.

La maladie a longtemps été considérée comme masculine à tort. En effet, elle touche a 45% les femmes et à 55% les hommes à partir de 40 ans. Cependant, des études ont révélé des caractéristiques spécifiques qui pourraient être différentes selon le sexe. 

 

A ce jour, la BPCO ne se guérit pas, seuls des dispositifs pour stopper et inverser la maladie existent. La recherche et les avancées sur le sujet ont pour enjeux de pouvoir prédire la BPCO et de pouvoir la soigner.

 

La Fondation du Souffle vise à sensibiliser aux maladies respiratoires, dont la BPCO, et, à travers les dons récoltés, participe à financer la recherche dans ce domaine. Rappelons que les maladies d’ordre respiratoire touchent toutes les catégories de la population et sont à ce jour encore mal connues et très difficiles à soigner.

Ces maladies ne sont pas à la baisse, notamment dû à l’augmentation de la pollution de l’air et l’utilisation croissante de substances chimiques. Cependant, on note une certaine évolution liée au tabagisme, qui a considérablement été réduit grâce à la sensibilisation et aux actions gouvernementales telles que l’augmentation du prix et les nouveaux paquets de cigarettes neutres. Run For Them soutient depuis cinq ans la Fondation du Souffle en lui reversant les fonds récoltés sur des événements sportifs.

Le 29 mars 2020 aura lieu la 4è édition de la course à Grenoble qui invite la population à donner un peu de son souffle pour soutenir ceux qui malheureusement en manquent.

Le Projet Run For Them

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Twitter Social Icon