Adeus Brazil

Week-End :

Un long périple nous attendant, c’est aux aurores (5h du matin) que nous nous levons vendredi afin d’éviter le plus gros de la chaleur. Nous partons pendant 2jours à Santa Luce chez le pasteur Levi, ami de Cosmo. Nous grimpons tous dans le van après un solide petit déjeuner et une fois n’est pas coutume, deux personnes doivent se « sacrifier » pour monter dans le coffre, le van étant conçu pour 10 personnes grand maximum. C’est donc serrés comme des sardines mais heureux, que nous atteignons Santa Luce accueillis chaleureusement par le Pasteur Levi, sa femme Fatinha et leurs deux enfants. Après avoir déposé rapidement nos sacs, nous nous rendons dans une école du village et partageons un moment avec les enfants, tous ravis d’apprendre quelques mots de français.

Nous déjeunons à l’école et en profitons pour jouer pendant la récréation avec les élèves. Le soir même, nous sommes conviés à une courte messe qu’organise le pasteur. Nous dansons, chantons et jouons avec les enfants du village intrigués de nous voir ici. De retour chez le Pasteur, nous dinons et nous préparons à aller nous coucher. Le pasteur a réussi à nous trouver quelques matelas et nous les assemblons stratégiquement afin que personne ne dorme à même le sol. C’est la première fois que nous dormons tous dans la même pièce et nous tardons donc à nous endormir bercés par les chuchotements des uns et les ronflements des autres.

Le lendemain matin, nous quittons Santa Luce à la recherche des fameux geysers et des sources d’eau chaude du Piaui. En chemin, nous nous arrêtons à une fabrique de Cachaça (liqueur de canne à sucre). Nous nous joignons à un groupe d’étudiants déjà sur place et bénéficions alors d’un tour du propriétaire ainsi que d’une explication du processus de fabrication de cet alcool local. Nous atteignions finalement le geyser et profitons de ce magnifique endroit pour nous baigner quelques instants dans un bassin de source d’eau chaude. L’eau y est à plus de 38°. Nous ne restons pas longtemps car nous avons encore de la route à faire pour rentrer à Colonia où le projet de Simone, comme tous les samedis, nous attend. C’est notre avant dernière fois au Projet et, tristes de quitter les enfants, nous restons un peu plus longtemps que prévu. Le dimanche se passe plutôt dans le calme, certains comme Lisa font de la pâte à sel avec les enfants qui s’invitent chez Cosmo et d’autres comme Flore de la pâtisserie.

Semaine :

Le lundi, après quelques semaines couvés par leur mère, les lapereaux sortent enfin sortis de leur terrier. Attendris par la venue de ces 7 petites bêtes adorables, nous passons notre temps à les cajoler dès que nous ne sommes plus sur le chantier. Celui-ci avance d’ailleurs très bien, nous avons presque terminé l’intégralité des murs qui culminent tous à présent à 6mètres. Le Jeudi signe notre ultime jour de chantier et nous disons ainsi au revoir à Tito notre fidèle maçon qui parle à présent un petit peu français. Il reste encore beaucoup à faire mais c’est avec fierté que nous enlevons une dernière fois nos gants et contemplons notre travail.

Le soir même, nous apprenons la triste mort d’un des lapereaux, Panpan, victime de l’appétit d’un chat errant qui s’était faufilé jusqu’à la cage.

Vendredi, Cosmo nous emmène sur la Montagne-Poitrine, tirant son nom de son relief en forme de sein. Nous attaquons donc la montée mais non sans risque. En effet, Cosmo nous montre des empreintes fraiches de serpents mais aussi et surtout de léopards qui ne sont d’après ses dires pas inquiétantes car datant d’il y a une heure ou deux. Rassurant. Après avoir escaladé vaillamment la montagne sous un soleil de plomb, nous sommes récompensés par une magnifique vue sur Colonia et ses environs.

Week end : Le samedi, nous allons sur le terrain de Cosmo pour brûler les noix de cajou que nous avions précédemment récoltées afin de pouvoir les émonder et les déguster. A peine rentrés, nous repartons aussitôt chez des amis de Cosmo qui nous attendent pour le déjeuner. Après un succulent repas pris à l’ombre d’un arbre, nous rentrons préparer nos bagages. Puis nous enchainons avec notre ultime fois au projet de Simone quittant définitivement les enfants. Les dernières lessives se lancent, chacun boucle ses valises et nous passons un dernier diner en compagnie de Simone et Cosmo que nous remercions encore une fois chaleureusement pour leur accueil.

Le jour du grand départ nous déjeunons avec Daniel, Tayna et leurs parents chez eux. Leur père s’improvise roi du barbecue et c’est un régal pour nos papilles. Nous n’aurions pas pu rêver meilleur dernier repas. 13h approche, Ça y est le grand départ est imminent, nous disons au revoir à Daniel, Tayna, leurs parents mais aussi à Simone.

Après 20h de bus sans trop d’encombres cette fois-ci, les cafards ayant l’air d’avoir quitté le navire, nous arrivons à Brasilia accueillis par le Pasteur, Président de l’église Kaléo chez qui Cosmo, nous ayant accompagné, passera quelques temps. Après une visite de quelques heures de la ville nous croisons le chemin d’un présentateur TV, Yuri Achcar qui nous fait l’honneur d’une brève interview en direct sur le journal TV du midi. Après avoir présenté le projet au PPDA brésilien, nous nous dirigeons vers l’aéroport où nous faisons nos adieux -quelque peu déchirants- à Cosmo qui aura su nous supporter durant 6 longues semaines et qui nous aura tant appris sur le Brésil. Ainsi s’achève notre aventure brésilienne dont nous garderons certainement un souvenir impérissable.

Nous tenons à remercier chaleureusement nos hôtes Cosmo, le pasteur pour son temps et son dévouement, et Simone, sa femme pour ses attentions constantes et sa cuisine délicieuse ; mais aussi Daniel et Tayna, les enfants des voisins pour les fous rires et les câlins; Tito, le maçon pour sa patience, les habitants de Colonia pour leur accueil chaleureux et leur bienveillance, les enfants pour les parties de jeux endiablées et leur soif d’apprentissage, et pour finir merci à nos généreux donateurs et à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la concrétisation de ce projet sans qui rien n’aurait été possible.

 

Alban, Cemre, Chloé, Clémentine, Flore, Leïla, Lisa, Lucas, Mai-Linh, Nathalie, Sébastien et Valentin.

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Twitter Social Icon