Népal: Notre mission à Godawari

Godawari est une petite ville à une demi-heure au sud de Katmandu. Il y fait assez chaud, particulièrement en ce moment, quelques semaines avant la mousson. Nous sommes un groupe de 9, hébergés par CPCS International, l’organisme avec lequel nous travaillons ici. Il y a une chambre et une grande pièce à vivre où nous pouvons cuisiner, et où nous passons nos soirées autour d’un jeu de carte, d’un peu de musique et avec quelques insectes pour nous tenir compagnie ! Nous avons un petit supermarché à environ un kilomètre où nous trouvons de quoi nous restaurer.

 

Le matin, nous partons à 8h20 de l’appartement. Nous avons une demi-heure de marche jusqu’au centre, de quoi se réveiller mais l’occasion aussi de rencontrer des chiens, quelques poules, parfois même des chèvres ou des vaches. Il y a beaucoup de trafic sur cette route, surtout des motos et des bus.

 

Aux alentours de 9 heures, nous arrivons au centre et rejoignons les enfants. Nous sommes dans le centre qui gère « l’étape 1 du processus ». Lorsqu’un enfant arrive chez CPCS, « l’étape 0 » pour lui est le centre médical. Ensuite, il reste dans le centre où nous sommes jusqu’à ce que CPCS retrouve sa famille. Enfin, « l’étape 2 », à Dolakha, vise à les sociabiliser et à les préparer pour retourner dans la vie en famille.

 

Actuellement, ils sont 27 dans notre centre, entre 10 et 14 ans pour la plupart. La journée commence par : Namasté tout le monde ! Une fois les salutations faites, les activités peuvent débuter. La première heure est toujours réservée aux cours. Nous communiquons en anglais avec les enfants. Nous les avons divisés en trois groupes selon leur niveau. Le premier groupe apprend essentiellement les chiffres, les lettres de l’alphabet, et les couleurs.

Le deuxième groupe apprend quelques mots de vocabulaire comme les parties du corps, et commence à apprendre quelques calculs basiques. Le groupe de niveau le plus avancé en anglais apprend à former des phrases. Ils décrivent leur journée, et parlent de leurs projets futurs.

 

A 10 heures, il y a le premier repas. Souvent, nous mangeons du riz avec des légumes. La nourriture est assez épicée, mais c’est délicieux ! La coutume est de manger avec les doigts. Il y a des couverts pour ceux qui le souhaitent, mais c’est plus rigolo de s’initier à la culture népalaise !

 

Ensuite, nous faisons différentes activités avec les enfants : Tout le monde en « Gollo » (cercle en Népalais). Et nous essayons de varier les jeux. Il y a souvent beaucoup d’amateurs de football.

 

De 13 à 15 heures, la classe reprend. Généralement, si les enfants sont fatigués, nous faisons des activités ludiques en deuxième heure, comme de la peinture ou du dessin. Il y a plusieurs artistes dans le groupe, et tous sont fiers d’afficher leurs créations aux murs du centre. A 15 heures, il y a un deuxième repas, parfois sucré, parfois salé. Enfin, la dernière demi-heure est libre : les enfants nous apprennent à danser sur des musiques Népalaises, ou bien nous jouons au football. A 16 heures, nous quittons le centre pour rentrer à l’appartement. Les enfants auront un troisième repas aux alentours de 19 heures, puis seront logés dans une pièce du centre.

 

Le vendredi, c’est jour de fête ! Le matin, il y a une petite réunion en Népalais. Ensuite, c’est l’heure de la douche pour tous les enfants, et ils lavent leurs vêtements. Puis on passe l’après-midi à faire des jeux, à danser, à faire du sport... C’est le dernier jour de la semaine puisqu’il n’y a pas classe le samedi.

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Twitter Social Icon