Entre réussite scolaire et apprentissage

Après deux semaines à Dolakha, nous avons pris le bus direction Godawari pour découvrir l'autre centre où nous allons rester deux semaines. Nous nous sommes donc installés dans l'appartement de CPCS et avons visité le centre. Nous avons rencontré les enfants qui se trouvent au Recovery Center, premier lieu d'accueil lorsqu'ils sortent de la rue. Les membres de CPCS et les médecins s'occupent des enfants pour s'assurer de leur bonne santé ainsi qu'obtenir quelques informations sur eux et leurs familles pour constituer le dossier de recherche.

 

Cette semaine nous a permis de mieux comprendre le fonctionnement de CPCS et les étapes pour les enfants. Après les dix jours passés au Recovery Center, les enfants rejoignent le centre de Godawari où se trouvent en général une vingtaine d'enfants. Puisqu'ils sortent à peine de la situation de rue, l'objectif est de les habituer à être ensemble et les préparer à retourner à l'école. Nous avons continué les cours et approfondi le travail entamé par le groupe précédent. Ils ne vont donc pas à l'école mais reçoivent trois heures de cours par jour de la part d'un professeur ou de volontaires quand il y en a. L'objectif est de les réhabituer à rester concentrés et également à être en groupe. Nous constatons une réelle progression entre les retours du groupe de la semaine dernière et le travail cette semaine.

Tout d'abord, le temps de concentration des enfants augmente au fur et à mesure, les mots de vocabulaire tels que les fruits, légumes et couleurs commencent à être bien assimilés et les enfants calculent de plus en plus rapidement (addition, multiplication et soustraction). Une fois que les enfants sont accoutumés au rythme du centre, ils sont envoyés au centre de Dolakha où ils vont ensuite à la grande ou à la petite école selon leur âge.

Après les cours, les enfants sont plus dissipés et plus difficiles à canaliser que les enfants de Dolakha. Nous avons décidé d'opter pour des activités plutôt manuelles et originales pour leur faire découvrir un maximum de choses !

Tout d'abord, nous avons décidé de faire un atelier pâte à sel. Pour cela, nous avons ramené de la farine et, avec les enfants, nous avons fabriqué la pâte à sel pour leur apprendre. Une fois la pâte prête, nous nous sommes tous installés en cercle et chaque enfant a pu créer pleins de petites sculptures pendant tout l'après-midi.

Nous avons également organisé un après-midi peinture avec les palettes et pinceaux que nous avons ramenés de Grenoble. Les enfants aiment beaucoup ces activités créatives, ils font preuves de beaucoup d'imagination et de calme.

Enfin, le centre dispose de pruniers dans la cour et les enfants sont allés cueillir des prunes dans les arbres. Nous avons récupéré cinq kilos de prunes et avons décidé de faire de la confiture. Tous les enfants ont mis la main à la pâte et ont épluché et dénoyauté toutes les prunes. Nous avons donc fait dix pots de confitures que nous avons dégustés au goûter avec les enfants ! Ils se sont régalés ! Nous allons d'ailleurs ramener trois pots de confiture à Dolakha pour les enfants.

Nous sommes donc à la moité du séjour et la vague 2 est enfin complète : nous avons retrouvé notre dernier membre de l'équipe qui nous a rejoint pour notre deuxième et dernière semaine à Godawari avant de retourner à Dolakha.

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Twitter Social Icon