A day in Game Kodje : Alphabétisation et sensibilisation

Cette semaine nous avons commencé la sensibilisation et l'alphabétisation à Game Kodje. Cela fait du bien de changer de mission.

 

            Lundi matin, nous avons planifié les deux semaines qu’il nous reste au deuxième village. Nous avons aussi préparé les cours de sensibilisation et d'alphabétisation. L'après-midi, nous avons commencé la sensibilisation auprès des villageois. Nous nous sommes répartis en 4 groupes afin d'être plus efficaces et que tout le monde puisse participer. Les groupes sont constitués de 2 ou 3 volontaires de SOS et d'un volontaire de la JSVD qui peut traduire. Chaque groupe est ensuite parti faire du porte à porte pour avoir un contact direct avec chaque villageois. Une sensibilisation type se déroule comme ceci : tout d'abord, nous sommes chaleureusement accueillis par les habitants dans leur maison ou dans leur commerce. Puis, nous leur demandons s'ils comprennent le français et s'ils ne comprennent pas, l'échange est traduit du français à l'ewe.

 

Ensuite, nous leur demandons s'ils sont d'accords pour parler de deux maladies, le paludisme et le SIDA. Dans la majorité des cas, les villageois, souvent très peu informés, sont contents qu'on leur apporte de nouvelles connaissances et des solutions pour mieux prévenir ces deux maladies. Toutefois, certaines familles refusent de parler de la maladie du SIDA considérant cette maladie comme un grand tabou.      Quant à d'autres, plus ouvertes à la discussion, ils demandent une explication plus approfondie sur l'utilisation des préservatifs DUREX que nous distribuons. Après cette première journée enrichissante humainement, l'équipe est un peu fatiguée mais toujours de bonne humeur.

La journée de mardi est répartie en deux temps. Le matin nous avons continué la sensibilisation en porte à porte. A partir de 15h, lorsque la température commence à baisser un peu, le moment tant attendu du premier cours d'alphabétisation est arrivé. Cependant, à 15h, très peu de femmes étaient présentes et nous avons eu peur que notre mission d'alphabétisation n'ait pas d'impact. A notre grande surprise, une quarantaine de femmes sont arrivées 45 minutes après. Nous avons donc pu tester leur niveau en français et en mathématiques et nous les avons réparties en 4 groupes différents. Effectivement, nous avons constaté que certaines avaient un niveau avancé tandis que d'autre ne connaissaient pas l'alphabet. Notre mission d’alphabétisation a donc pris sens à ce moment précis.

Mercredi, la sensibilisation s'est très bien passée le matin. Le mercredi, étant un jour de marché, nous avons pu toucher plus de personnes car nous sommes rentrés dans les commerces pour faire de la sensibilisation. En effet, des personnes d'autres villages étaient présentes et nous ont demandé de venir aussi dans leur village. L'après-midi, il y avait beaucoup plus de femmes car les jours de marché les femmes ne vont pas travailler au champ. Il y avait à peu près 80 femmes réparties en deux classes. L'ambiance était très vivante car de nombreuses femmes viennent avec leurs enfants qu'elles ne peuvent pas faire garder. La journée de jeudi était sensiblement la même avec la sensibilisation le matin et l'alphabétisation l'après-midi. Nous pouvons toutefois constater que les femmes, plus que très motivées, ont déjà fait de réels progrès.

Vendredi matin, nous nous sommes rendus au collège pour sensibiliser au paludisme, au SIDA et à l'environnement des jeunes de 11 à 20 ans. La sensibilisation s'est faite au mât, dans la cours de l'école. Nous avons remarqué qu'ils avaient déjà des connaissances sur les différentes maladies qui ont permis une sensibilisation plus avancée. A la fin de cette matinée, nous avons distribué des préservatifs DUREX aux plus vieux d'entre eux.

A la fin de cette semaine, nous avons appris que la pédagogie demande beaucoup d'énergie, d'efforts de concentration et de patience. Après un mois et une semaine passés en mission, la fatigue se fait réellement sentir. Le week-end de repos était donc très attendu. C'est avec joie que le samedi matin nous partons pour une journée à la mer. Grâce à ce week-end reposant nous aurons retrouvé nos forces pour finir notre mission au mieux.

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Twitter Social Icon